Le Musée Schindler

 

Ouvert durant l'été 2010, le musée de l'Usine d'Oscar Schindler (en polonais, le nom complet est Fabryka Emalia Oskara Schindlera) est un des musées les plus modernes de Cracovie. 

 

L'exposition principale, intitulée "Cracovie au temps de l'occupation 1939-1945", plonge au moyen de nombreux effets sonores, d'animations, d'installations et de reconstitutions dans ce qu'était la vie dans la ville au temps de la seconde guerre mondiale. Y sont présentées des armes et des affiches d'époque, des reconstitutions d'appartements, de tramways, mais aussi des objets de la vie de tous les jours ainsi que certaines décorations qui ont servi durant le tournage de "La liste de Schindler" de Steven Spielberg. Il s'agit à l'heure actuelle d'un des musées les plus originaux de Cracovie.

 

Oskar Schindler, un Allemand de Tchécoslovaquie, membre du parti nazi, qui voulait rapidement s'enrichir en profitant de la guerre, a tout mis en oeuvre pour sauver les Juifs qui travaillaient pour lui dans son usine cracovienne d'ustensils de cuisine en émail. Vers la fin de la guerre, il a dépensé la fortune qu'il avait rapidement accumulée dans ses affaires avec l'armée nazie pour nourrir ses employés et soudoyer les SS qui cherchaient à les tuer. Il en a ainsi sauvé plus d'un millier, en les inscrivant sur une liste de personnels effectuant des travaux indispensables pour l'armée allemande.

Mort dans l'anonymat en Allemagne en 1974 à l'âge de 66 ans, il a été tiré de l'oubli par l'écrivain australien Thomas Keneally, puis surtout par le réalisateur américain Steven Spielberg qui lui a donné une renommée mondiale avec son film "La liste de Schindler", sorti en 1993 et couronné par sept Oscars.

 

Attention ! La visite ne retrace pas la vie et l'histoire d'Oskar Schindler, ni de son usine. Elle évoque la vie à Cracovie juste avant la guerre et pendant celle-ci. Mode de vie, contexte, vie dans le ghetto...